PROFIL- MP PROFIL- MP PROFIL- MP •• Il semblerait qu'une chèvre ou bien un bouc, personne ne sait vraiment de quoi il s'agit, se balade dans les couloirs du château. Parfois même, des élèves affirment entendre le rire mesquin de cette maudite bestiole sans jamais pouvoir mettre la main dessus. Le directeur affirme pourtant qu'aucune chèvre ou bouc ne se balade dans les couloirs. Affaire à suivre.

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ezra Owen Griggs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondateur
avatar
Animal de Compagnie : Serpent des blés
Messages : 157
Fondateur
MessageSujet: Ezra Owen Griggs    Mer 11 Jan - 18:39


Lignée •
Sang-Pur
Famille •
Enfant unique.
particularité •
Fourchelang
Animal de compagnie •
Hibou Moyen-Duc répondant au nom de Nyx.
Année d'étude •
6ème année
Lieu de naissance •
Caerphilly, Pays de Galles
Maison   •
Serpentard
Date de naissance  •
12 février
Baguette •
Bois d'Acacia, plume de harpie, 36,5cm, très peu souple sans pour autant être vraiment rigide
Patronus •
Lynx
Epouvantard •
Un Basilic
Amortentia •
Odeur de bois humide, de vieux parchemin et de la mer.
Ezra Owen GRIGGS

Physique ϟ Peau d'un blanc immaculé tachée par le soleil, souillée par la violence de ses rayons que tu as appris à supporter malgré la migraine, malgré le malaise que tu ressens. Ezra, le soleil n'est pas ton allié, tes yeux sont sensibles à ses rayons autant que ta peau hurle en cas de contact prolongé. Pourtant, tu sembles vouloir réclamer sa lumière et son contact. Ton corps d'une pâleur sans fin semble le haïr alors que toi, tu ne cesses de vouloir t'en approcher malgré ces faits qui devraient te pousser à tenir tes distances.

Cheveux d'un blanc impur, crasseux aux teintes grisâtres et platines ils sont toujours bien coiffés par habitude bien qu'à Poudlard, tu oublies bien souvent de les coiffer en arrière avec toute la précaution réclamée par tes parents. Tes yeux d'un bleu pâle  semblent toujours injectés de sang, comme pour te punir de ne pas suffisamment te reposer. Tout ces petits éléments mélangés font de toi quelqu'un qui ne s'impose pas autant que d'autres sorciers de ton rang, tu ne fais aucun effort pour avoir une quelconque prestance digne de ce nom, au contraire, tu essaies plutôt de t'effacer et ce, bien en vain. Oh discret, tu ne l'es pas Ezra et ce, malgré la légèreté de tes pas, malgré le fait que tu sois quelqu'un aux gestes terriblement fluides et légers. Tu es quelqu'un tout en subtilité, dirait-on. Mais de toi émane un charisme inexpliqué et plus énigmatique qu'autre chose. L'on te remarque car tu es étrange, car tu n'es pas banal parce que tu es un paradoxe à toi tout seul. Tu es cette personne d'apparence fragile et cassante qui se retrouve être tout simplement le bourreau de bien des os mais pas des tiens. Tu massacres toute cette légèreté émanant de toi en participant à des matchs de Quidditch. Pas en tant que spectateur,non. En tant que batteur, un poste que personne ne t’aurais soupçonné de prendre à ton arrivée. Un Griggs à l’allure de fantôme de porcelaine qui n’est en fait qu’une façade bien traître, Ezra, tu n’as de la porcelaine que sa couleur et sa finesse mais la violence qui semble bouillir en toi n’a rien de cette finesse et de cette délicatesse que l’on dépeint.

Caractère ϟ
Tu sais Ezra, ils t'ont voulu à son image, ils voulaient que tu sois comme lui, que tu sois fort, dur, imposant. Que tu sois celui qui se plie à l'étiquette, comme n'importe qui le ferait. Ils voulaient que tu rejettes ton don, que tu le caches, que tu fasses comme eux, que l'on ignore tout de toi. Mais toi, tu n'as pas voulu Ezra. Toi, tu ne comprenais pas pourquoi tu devrais t'en tenir éloigné. Alors tu leur a donné l’illusion de devenir celui qu’ils voulaient que tu sois,ils ont cru que malgré le fait que tu sois aussi répugnant, ils allaient finalement peut-être pouvoir tirer quelque chose de bien d’une erreur de la nature comme toi. Tu étais docile au début, tu l'es toujours en un sens mais devoir te forcer à te plier autant à cette étiquette t'as rendu froid, distant avec autrui et ce, malgré le fait que tu admettes être complètement dépendant du contact avec autrui. Ezra tu es un paradoxe, tu es quelqu'un de distant qui ne peut s'empêcher d'avoir de la proximité, tu es celui qui, malgré toute la froideur que tu inspires, n'arrive pas à être définitivement seul. La solitude t'effraie au même titre que de comprendre à quel point les voix que tu entends en te baladant à Poudlard sont bien plus réelles et dangereuses que tu ne veux l'imaginer. Tu as peur de comprendre alors tu ne veux pas, tu refuses d'en parler. Tu gardes le silence sur tout tes problèmes, te contentant d'écouter les autres sans jamais développer sur toi.

Ainsi, Ezra, tu as commencé à ressentir le besoin de te défouler. En toi, une sorte de violence et un terrible manque d'empathie ont grandi. Tu ne ressens plus rien, pas même ton propre malheur et encore moins celui des autres. Tu ne comprends pas les malheurs des autres, tu ne connais pas la tristesse, la joie, non, tu ne connais rien de tout ça. Tu es comme un enfant à qui l'on à jamais rien montré. Tu es celui qui ne comprends pas ce que peuvent être les éventuelles limites. Alors, par curiosité, tu t'es mis à te plonger dans des tas de choses, t’intéresser à la magie sous ses formes les plus oubliées même si celle-ci peut prendre une forme assez déplaisante. Tu es irrémédiablement attiré par ce qui pourrait aussi t'effrayer et tu continues à avancer vers ce chemin sans savoir qu'un jour tu chuteras certainement avec violence.
 

Histoire ϟ
Tu étais une aberration Ezra, une véritable abomination qui venait de sortir du ventre de ta mère. Si tu n'avais pas été un sang-pur, si tu n'avais pas été le premier enfant du couple, sûrement qu'ils auraient coupé court à ta misérable existence. Oh et plus le temps passait et plus ils regrettaient de ne pas l'avoir fait. Comment, eux, la famille Griggs, une grande lignée de Sang-Pur, avait pu donner naissance à cette chose ? Malade. L'enfant devait être malade, atteint d'une tare.  Ezra, tu n'as jamais été aimé, ils te nourrissaient par obligation, parce qu'ils se devaient de le faire. Et pourtant, ils se disaient qu'avec les ans, tout irait pour le mieux, qu'il resterait ainsi, à se comporter comme un bon enfant docile. Même si il ne souriait pas, même si il n'était pas quelqu'un avec beaucoup de conversation, oui, ça irait, il ne serait pas la honte de la famille.

Et la plus grande peur de ses parents s'éveilla. Finalement, il avait hérité de ce don. Il en avait hérité, lui aussi, de cette capacité à parler aux serpents. Il avait finalement hérité de cette langue si mal perçue dans le monde des sorciers. Alors, tout comme l'on te disait de mépriser les moldus, tout comme on te disait de mépriser les traîtres à leur sang, ceux qui osaient sympathiser avec les "inférieurs", on te demandait de te taire sur cette particularité. On te demandait de ne jamais en parler, d'être silencieux à ce sujet. Mais toi, tu ne comprenais pas pourquoi il devait en être ainsi. Alors, discrètement, tu continuais lors de tes balades dans le bosquet à côté de votre manoir, tu allais dans la forêt durant de longs moments pour parler encore et encore. La forêt était devenu ton refuge. Rapidement, ils se sont rendus compte de tes escapades, ils ont compris ce que tu y faisais. Tu ne connaissais pas encore la véritable magie et voilà que tu commençais déjà à t'enfoncer dans ses côtés les plus sombres, selon eux. Mais qu'il y avait-il de si mal à parler la langue des reptiles ? Tu n'en savais rien, jamais ils n'ont voulu te donner une autre explication que leur classique « C'est mal. » et tu n'avais pas le droit à argumenter d'avantage, tu devais accepter et te taire. Tu l'as fais pendant un temps. Jusqu'à tes onze ans. Jusqu'à ta rentrée à Poudlard. Ils espéraient que tu entres à Serpentard, parce qu'i s'agissait de la maison de prédilection de tous les Sang-Pur. Oh, tu y es parvenu, à Serpentard. Mais certainement pas pour les raisons qu'ils espéraient. Mais de l'ambition, tu en avais, mais tu recherchais le savoir, le pouvoir, tu avais placé des objectifs terriblement hauts sans pour autant savoir où tu allais. Tu étais juste le petit gamin des Griggs, celui qu'ils n'aimaient pas pour ce qu'il était et celui qui n'arrivait pas à s'aimer lui-même parce qu'il n'a jamais sût ce qu'était l'amour. Tu étais déjà fermé à l'époque et tu n'as jamais cherché à t'ouvrir d'avantage. On ne t'as pas laissé la chance de le faire. Dès ta première année tu as été confronté à ton don, dès ta première année, il est revenu comme une claque dans le visage.

Une voix, une simple voix que tu étais le seul à pouvoir entendre et tu devais te forcer à feinter de ne pas l'entendre. Alors qu'elle t'effrayais. Imposante voix sombre qui ne résonnait qu'à quelques endroits bien particuliers. Oh....tu craignais de connaître son origine, tu ne voulais pas la connaître et pourtant, les rumeurs et légendes inscrites sur certains livres mentionnant Poudlard semblaient vouloir t'empêcher de faire l'ignorant. Tu savais de quoi il s'agissait et il est devenu ton pire cauchemar ainsi qu'une obsession. Tu n'arrivais pas à t'empêcher de te renseigner à son sujet sans poser de questions, tu cherchais juste désespéramment tout ce qui pourrait t'en dire plus. Alors tu déambules en silence dans les couloirs en te faisant hanter par cette voix que tu n'entends qu'en te rapprochant des sous-sols. Tu évolues à l'école comme n'importe quel élève, tu es sérieux, tu as de belles notes dans toutes les matières. Un élève exemplaire dira-t-on.

Les ans passaient, toi, tu restais fidèle à toi-même, tu t'étais mis au Quidditch pour expulser ta frustration, pour te calmer. Et tout le monde était témoin de la violence qui résidait dans ta manière de jouer. Tu transpirais une envie d'évacuer hors-normes, mais personne ne savait vraiment de quoi il s'agissait. Alors on s'est juste mis à te prendre pour quelqu'un qui aimait la violence gratuite sans que cela ne te dérange un tantinet. Ton indifférence te faisait passer pour quelqu'un qui prenait de haut tout le monde juste à cause de son nom alors qu'en réalité, tu te moquais bien des statuts de sang, de savoir si la personne était née dans un milieu favorisé ou non. Qu'est-ce que cela pouvait bien changer à tout ça ? Toi, tu étais juste Ezra, pas le futur Lord Griggs, non, tu étais Ezra, celui qui avait hérité du prénom de son père par défaut mais qui ne souhaitais pas être vu comme lui il l'était.    

Vous, derrière votre ordinateur ϟ

 Je vous aime.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ezra Owen Griggs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signature de contrat - Owen Nolan
» R.I.P. The Rev alias James Owen Sullivan
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» [terminé] Ezra et Aria: Choc émotionnel.
» (M) - Ezra Miller - Run from the pigs, the fuzz, the cops, the heat...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas, Poudlard 1850 :: La cérémonie :: Présentation du sorcier :: Dossier d'admission :: Dossiers acceptés-
Sauter vers: