PROFIL- MP PROFIL- MP PROFIL- MP •• Il semblerait qu'une chèvre ou bien un bouc, personne ne sait vraiment de quoi il s'agit, se balade dans les couloirs du château. Parfois même, des élèves affirment entendre le rire mesquin de cette maudite bestiole sans jamais pouvoir mettre la main dessus. Le directeur affirme pourtant qu'aucune chèvre ou bouc ne se balade dans les couloirs. Affaire à suivre.

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apprendre à connaître l'Autre - Ft. Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle • Cinquième année
avatar
Messages : 51
Age : 18
Serdaigle • Cinquième année
MessageSujet: Apprendre à connaître l'Autre - Ft. Riley   Mer 12 Avr - 22:51

Apprendre à connaître l'Autre
Riley Romans & Noah Miller


Poudlard. Cet imposant château qui renferme une multitude de secret. Un lieu dont des générations de sorciers ont foulé le sol. Cette école de sorcellerie avec ses nombreuses tours, ses escaliers magiques, ces salles, ces couloirs. Un immense bâtiment de pierre au qui trouve sa place en Ecosse.
Mais Poudlard, ce n'est pas seulement ça, ce n'est pas juste ce château. Et de toute manière, réduire le lieu à un simple bâtiment serait idiot.
Pour Noah, Poudlard c'est aussi tout l'environnement qu'il y a autour. Ces étendues d'herbes immenses et verdoyantes, la forêt interdite peu rassurante, et surtout...le lac.

La Serdaigle aime le lac. Elle aime le calme qui l'accompagne. D'étrange rumeurs circulent à son sujet, il paraît que son eau sombre abrite des créatures peu amicales. Ca, Noah veut bien le croire. Vu le nombre de créatures magiques vivant dans le monde des sorciers, il serait étonnant qu'il n' ai que des petits poissons nageant au fond de l'eau. Ca serait même décevant.
Mais de toute manière, la jeune fille ne risque rien. Elle n'est pas assez sotte pour s'aventurer trop près de l'eau. Elle préfère rester sur la rive, dans l'herbe.

Elle n'a pas cours aujourd'hui, c'est la fin de la semaine, et en milieu d'après-midi le soleil est haut dans le ciel. La brune est là, allongée dans l'herbe à flâner, profitant du paysage qui s'offre à elle. Elle observe la forme des nuages qui passent au dessus d'elle, elle se laisse chauffer par les doux rayons de soleil, Saphir en boule sur son torse. Et puis petit à petit elle ferme les yeux. Sereine.

Elle ne sait pas combien de temps ça dure. Cela peut-être quelques minutes ou bien des heures. De toute manière le temps est une notion bien trop abstraite pour pouvoir prétendre le maîtriser, voir même le connaitre. D'ailleurs, Noah s'en fiche bien, de savoir depuis combien de temps elle est là, perdue dans ses pensées et allongée dans l'herbe. Tant que cela dure infiniment.

Mais ça ne dure jamais infiniment. On pourrait dire que toutes les bonnes choses ont une fin, mais c'est surtout que chaque équilibre finit par être brisé. Et actuellement, c'est le sien qui se voit perturbé.

"Qu'est-ce que tu me veux ?"

Elle a parlé sans crier gare. D'un ton impassible. Sans même ouvrir les yeux ni fait aucun mouvement. Alors comment a t'elle pu deviner ? Comment a t'elle pu savoir qu'il y avait quelqu'un ?

Cela fait un petit bout de temps que Noah sent un regard posé sur elle. L'impression d'être épiée, le poids d'un regard un peu trop curieux. Pourtant une simple impression ne suffit pas pour savoir sil  a vraiment quelqu'un ou non. Mais il y autre chose. Noah connaît trop bien son animal, et le rongeur s'est agité, un petit peu. Elle a sentie son rythme cardiaque s'accélérer et l'a entendu couiner tout doucement. Juste assez pour qu'elle seule l'entende.
Ces deux informations suffisent largement pour pouvoir en tirer une conclusion certaine: elle n'est pas seule.

D'ailleurs il doit certainement s'agir de quelqu'un qu'elle connaît. Au vu de la réaction de Saphir. Mais surtout, quel inconnu s'amuserait à fixer quelqu'un allongé dans l'herbe de la sorte ? Ca serait absurde...ou complètement flippant.
En tout cas, la jeune fille ne prend pas la peine d'ouvrir les yeux ni de faire le moindre mouvement. La question a été posé, il n'y a plus qu'a attendre la réponse.


Dernière édition par Noah Miller le Jeu 13 Avr - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poufsouffle • Sixième année
avatar
Animal de Compagnie : Chat blanc Angora aux yeux vairons
Messages : 59
Poufsouffle • Sixième année
MessageSujet: Re: Apprendre à connaître l'Autre - Ft. Riley   Jeu 13 Avr - 1:00

Apprendre à connaître l'Autre
Noah numéro 2 et Riley

Un être aux cheveux rose s’avance le long des berges du lac noir à la recherche de plantes naissants le long des cours d’eau. Elle longe les bord, et profite du temps qui est apaisant, contrairement à la couleur sombre du lac qui n’inspire rien de bon à la jeune Poufsouffle. Elle est seule, elle sait que peu de personne porte aussi ses intérêts, alors elle reste parfois seule, tranquille à songer à ses cours et à sa volonté. Ce n’est pas une grande vocation, mais elle voudrait partir loin, voyager dans toutes les contrées afin de découvrir les vertus de la végétation du monde. Elle aimerait se sentir libre, loin des préjugés, loin de tout, accompagné d’un groupe de personnes passionnées. Cela peut-être dans d’autres domaine, peu lui importe, tout ce qu’elle aimerait, c’est vivre la même chose que son père, excepté son dérapage avec son assistante et sa mort un peu brutale.

Ses pas sont plutôt lents, elle prend le temps de tout bien observer. Son regard se porte de part et d’autre du cours d’eau et de la berge. Riley est patiente, elle finira sûrement par trouver ce qu’elle souhaite avec acharnement. Elle n’a pas trouvé qu’elle était la date de floraison, mais peu lui importe, elle veut trouver la source de cette plante pour pouvoir revenir étudier son évolution et son métabolisme, et le noter dans une sorte de glossaire grossier qu’avait commencé son père. Son regard quitte alors son objectif, elle se fige quelques secondes découvrant le corps d’une jeune fille. Elle semble dormir. Riley s’approche alors doucement, de celle-ci, et aperçoit enfin un doux visage connu. Curieuse, elle s’approche un peu plus, quitte à un être un peu trop près.


___________________________________________________________________

Noah est là, allongée près du bord du lac. Son rat reste blotti contre elle, comme un enfant resterait contre sa mère, il me jette un regard, remuant son museau d’une manière adorable. Elle est jolie aussi Noah, bien que je lui avais dis, elle n'avait pas l'air de me prendre réellement au sérieux comme les autres... Elle semble si paisible, si détendue. Je m’étonne à toujours trouver du beau dans chaque personne... Je repense à la dernière fois, à mon incapacité à bouger, alors que j’en crevais d’envie. Étrangement cette sensation revient. Je n’arrive plus à aller plus loin, mais pas pour les mêmes raisons. Je me perds, je me nois dans mes questionnements, dans mes pensées.

Dort-elle ? Puis-je la déranger ?
Non… Ce ne serait pas poli, et puis, la dernière fois, je n’ai pas su la retenir. Elle m’en veut peut-être. Je ne veux pas qu’elle m’en veuille, mais je n’avais pas encore tout compris. Je n’avais pas compris qu’elle s’intéressait vraiment à moi, elle essayait de me comprendre, comme moi. C’était un peu brutal, mais au fond, c’était gentil, sans mauvaises intentions je crois ?... Je ne ferai pas mieux de la déranger tout de même. Je ne veux pas la gêner dans son sommeil, la perturber, et puis cela commence à faire un petit moment que je suis immobile autour d’elle. Si quelqu’un me voit, il va finir par penser que je suis vraiment étrange, alors que je me perds juste dans mes pensées. Je ne devrai pas me poser toutes ces questions, je devrai la laisser un temps, je n’aimerai pas que l’on gêne mon sommeil.

Dois-je partir ?
Oui, il serait temps que je fuis comme un petit voleur, histoire de ne pas me faire remarquer… Je ne veux pas qu’elle me trouve bizarre. Je n’ai pas envie qu’elle me porte cette étiquette. “Riley la fille bizarre au cheveux roses”, comme beaucoup d’autres. Cela n’a pas l’air d’être le cas de Noah de juger la surface, mais je préfère éviter cette situation gênante.

Lorsque que je m’apprête à me retourner, la jeune fille me sort brutalement de mes pensées et je sursaute, me sentant comme un être malfaisant. Je n’avais pas à rester là trop longtemps, maintenant, je vais devoir me justifier. Je me pince la lèvre inférieure, embêtée par la situation. Ses yeux sont encore fermés, mais je ne peux mentir. Je ne veux pas qu’elle me prenne pour quelqu’un d’étrange, alors je fini par m’excuser, mal à l’aise.

“Je suis désolée, je ne savais pas si tu sommeillais ou pas, alors je suis restée là comme une idiote... Je ne voulais en aucun cas te déranger, ni te sortir de ta phase de sommeil… J’en suis navrée si c’est le cas.”


Je tourne la tête, je fuis le contact visuel avec la jeune fille, les yeux baissés. Je ne montre pas un air guilleret, bien au contraire. Je suis comme frustrée, j’ai ce sentiment déplaisant de déranger, d’être de trop. Je me sens gênée, la situation que je ne voulais pas fut enfin arrivée. Je soupire légèrement d’une manière inaudible, je soupire à moi même de ce coup de gueule que je me lance. Parfois, j’en ai marre d’être aussi empotée, maladroite, de prendre mon temps pour tout ce que je fais. Je reste les sourcils légèrement levés, le regard assez inquiet, à regarder la vallée et les zones herbagères au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle • Cinquième année
avatar
Messages : 51
Age : 18
Serdaigle • Cinquième année
MessageSujet: Re: Apprendre à connaître l'Autre - Ft. Riley   Jeu 13 Avr - 19:20

Apprendre à connaître l'Autre
Riley Romans & Noah Miller

Un flot continue de paroles donne suite à son interaction.
Elle réfléchit un instant, sans vraiment se préoccuper de ce que l'inconu disait. La brune était plutôt concentrée sur le rythme et le son de ses paroles. Vu le son de cette voix et sa manière de s'excuser approximativement toutes les dix secondes, Noah n'hésite pas très longtemps pour identifier l'individue. Il s'agit probablement de Riley, une Poufsouffle d'un an son aînée, qui a déjà croisé sa route à deux reprises. Toujours un peu par hasard.
La brune soupire, s'étire avant de se relever.. Dans ce même mouvement, le rongeur gris en avait profité pour se glisser sous les vêtements de la jeune fille, se calant contre son torse, ne laissant que sa tête à l’extérieur, de tel sorte à être stable lorsque sa maîtresse bougeait.

Et puis une fois relevée, Noah ouvre les yeux. Le soleil et la luminosité soudaine l'aveugle quelques petites secondes, mais elle finit par s'habituer. Le paysage n'a pas changé depuis tout à l'heure. Il est toujours aussi beau.
Mais cette fois Noah n'est plus seule. La fille aux cheveux roses se tient devant elle, l'air un peu inquiet et le regard vague, observant la vallée au loin.

"C'est bon Riley, t'excuse pas. Tu ne me déranges pas."

Son ton est sincère. Et puis de toute manière Noah n'a pas vraiment écouter toute sa tirade. Elle a juste retenue que la fille s'excusait (au moins trois fois) pour l'avoir dérangée dans son pseudo-sommeil, et que ce n'était pas son but. Mais bon franchement, pas la peine d'en faire tout une histoire.
La brune observa légèrement sa camarade.

"De toute manière je ne dormais pas."

Pourquoi fallait-il toujours qu'elle en fasse des tonnes pour pas grand chose ? Il y a pire que ça dans la vie non ? C'est pas comme si elle l'avait blessé ou quoi que ce soit d'autre. Au contraire, ce n'est pas grave. Alors pourquoi Riley lui donnait l'impression de tout dramatiser ?
La brune fonce les sourcils, l'air contrarier. Elle ne comprends pas. Elle ne la comprends pas. Elle ne comprends pas ses réactions.

Ou plutôt si, elle comprends. Elle comprends parfaitement que Riley soit inquiète, peut-être stressée, et qu'elle dramatise. En fait, elle comprend son point de vue. Elle arrive parfaitement à imaginer pourquoi elle fait ça. Sûrement à cause d'un sentiment de malaise, d'un manque de confiance en elle.
Mais ça l'énerve. Ca l'énerve parce que c'est pas grave. Parce qu'elle n'a pas à agir comme ça. Elle n'en a pas besoin. Pourquoi se prendre la tête pour des futilités ? C'est absurde.

"Qu'est-ce que tu fais là ?"

La Serdaigle décide de changer la conversation, histoire de détendre un peu l’atmosphère. Elle se relève, range un peu les plis de sa robe, et s'étire encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poufsouffle • Sixième année
avatar
Animal de Compagnie : Chat blanc Angora aux yeux vairons
Messages : 59
Poufsouffle • Sixième année
MessageSujet: Re: Apprendre à connaître l'Autre - Ft. Riley   Jeu 13 Avr - 20:51

Apprendre à connaître l'Autre
Noah numéro 2 et Riley

Je soupire, comme soulagée, écoutant les paroles de la jeune fille. Je sais que j’en fais trop pour pas grand chose, mais parfois, je préfère m’inquiéter plus des autres et de leurs réactions, de leurs comportements, plutôt que des miennes. J’ai peur de gêner, de faire un écart, les autres sont toujours un combat permanent. Pas dans le sens où il faut lutter contre eux, mais plutôt avec la compréhension de leur caractère. Certaines personnes sont des casses-têtes ambulants. Je ne savais pas comment Noah allait réagir, je ne savais pas si elle allait râler, ou si au contraire elle laisserait couler comme elle vient de le faire.Pour une personne cela serait futile, pour une autre d’une grande importance. Dans ce cas, je préfère toujours m’écraser, plutôt que de lever le ton sachant que la faute allait être mienne.
Je me sens un peu bête d’avoir autant insisté alors qu’elle ne dormait point, j’en fais trop, elle doit sûrement le sentir. Parfois, j’aimerai pouvoir me justifier, j’aimerai pouvoir me faire comprendre afin que l’on puisse en quelque sorte me pousser à avancer. Je regarde toujours au loin pendant un temps, contemplant le relief structural de la région couvert pas de vaste étendues de forêts. Le paysage est un grand paysage ouvert, il est apaisant. Il n’y aucun sentiment d'oppression, c’est presque détendant. Je me perds un peu au loin, avant qu’elle me remette encore une fois les pendules à l’heure avec une question.
Ce que je fais ? J’essaye de compléter le travail de mon père. J’aurai pu être quelqu’un de plus ambitieux, mais je préfère faire un travail qui me plait pour le présenter et me faire ensuite engager dans une équipe de chercheur en tant qu’assistante et apprendre le reste sur le terrain avec des professionnels. Je sais que Tess serait là, et je pense qu’elle ne refuserait pas ma présence, connaissant mes capacités, elle m’envoie de temps à autres des lettres ou des récits de ce qu’elle produit avec son équipe, celle dans laquelle aurait dû être mon père aujourd’hui. Dans le fond, je ne pense que cela intéresserait vraiment Noah. Ce genre de travail ne plairait pas à tout le monde, loin de là…
Je tourne mon visage, affichant une mine plus certaine, plus assurée alors. Après tout, c’était mon domaine. J’ai beau vendre ce que je fais comme je peux, certaines personnes trouvent ça intéressantes, mais la plupart du temps on me dit toujours la même la phrase “C’est intéressant, mais moi c’est pas ce que je veux faire plus tard.”

“Je travaille sur une sorte de projet qu’avait commencé mon père. J’essaye de recenser différentes espèces végétales afin de les étudier. Je les recense, je trace leurs évolutions au cours des saisons, mais aussi leur potentielle utilité, et les réactions qu’elles peuvent avoir sur nous… Du coup les berges du lac noir regorgent de tas d’espèces différentes, et je suis venue un peu les étudier, et puis je suis tombée sur toi.”

J’ouvre l’herbier et lui montre quelques schémas et croquis, accompagné de prises de quelques herbes. Certaines notes sont assez brouillons. On peut distinguer deux écritures sur la page que j’ai ouverte. Une écriture un peu brouillonne, imposante, où les lettres se mélangent les unes aux autres. A côté, la mienne est un peu plus soignée, moins bordélique. Un morceau de plante à été prélevé afin de pouvoir garder une trace de celle-ci. Elle est sèche et conservée rattachée et collée à la page. Pour son cas, je ne lui rends pas la question, je vois bien qu’elle était venue prendre du repos seule ici. J’avoue que cet endroit est reposant, tranquille, et la vue est superbe. Je lui souris, mais pas le sourire masqué habituel, le sourire plus franc, un sourire qui vient du coeur. Je referme mon carnet, et le glisse sous mon bras.

“Mais bon, ça me permet aussi de profiter du temps, et du cadre… Comme toi je suppose.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle • Cinquième année
avatar
Messages : 51
Age : 18
Serdaigle • Cinquième année
MessageSujet: Re: Apprendre à connaître l'Autre - Ft. Riley   Dim 16 Avr - 22:17

Apprendre à connaître l'Autre
Riley Romans & Noah Miller

J'écoute attentivement les explications de Riley. Ainsi, elle reprenait les travaux de son paternel, dans le but de recenser la flore. En l’occurrence ici, celle se trouvait aux alentours du lac. La jeune fille ouvre son herbier pour me montrer son travail. J'observe les schémas, les différentes feuilles et herbes, je lis ses notes, distinguant deux écritures. Sûrement la sienne et celle de son père.
Et puis elle ferme le carnet.
Je fonce les sourcils.
Elle parle, m'avouant qu'elle profite aussi un peu du paysage, mais ça ne m'intéresse pas. Je fixe son carnet, les sourcils toujours froncés. Et puis je lui demande:

"Remontre-moi."

Mon ton n'est pas méchant, au contraire il est plutôt enjoué. Mais j'ai parlé d'un ton sûr, presque comme un ordre. Je veux absolument regarder son carnet encore un peu. Je le trouve magnifique, avec tout ces croquis, ses plantes, ses notes...
Je relève ma tête vers Riley, plantant mes yeux dans les siens.

"S'il te plait"

J'aurai presque l'air d'une enfant qui demande une faveur à ses parents, avec mes yeux grands ouverts, fascinée. Mais mon ton sérieux casse avec mon image enfantine.
Et puis finalement je souris, avant d'ajouter.

"Je trouve ça génial."

Et je suis sincère, j'aime beaucoup son travail, du moins de ce que j'en ai vu pour l'instant. Et c'est aussi pour ça que j'ai envie d'en voir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poufsouffle • Sixième année
avatar
Animal de Compagnie : Chat blanc Angora aux yeux vairons
Messages : 59
Poufsouffle • Sixième année
MessageSujet: Re: Apprendre à connaître l'Autre - Ft. Riley   Mar 18 Avr - 18:33

Apprendre à connaître l'Autre
Noah numéro 2 et Riley

La jeune fille se met à froncer les sourcils comme si j’avais fais quelque chose de mal. Je mets ma tête en arrière sans comprendre sa réaction. C’est assez étrange. Je me demande ce qui lui fait changer d’humeur ainsi ? As t elle les ver ? Cela pourrait jouer sur son humeur après tout. Quand cela vous gratte un peu, il faut manger de l’ail. Le saviez-vous ? L’ail tue les parasites intestinaux de type ver.

Elle me demande de lui montrer de manière très directe. Je ne suis pas habituée au fait que cela vienne comme ça de Noah. Cela ne me brusque pas, même si cela ressemble à un ordre. Je m’en moque un peu au fond. Ses yeux se plongent dans les miens, et je me mets alors à sourire. Et sans que je puisse réagir ou le faire, elle se met à ajouté.

C’est la première fois que je vois Noah aussi insistante pour quelque chose qui m’intéresse aussi. Ca m’étonne de par le fait que beaucoup de personne ne s'intéresse pas aux végétaux, ni aux plantes en général alors qu’elles possèdent de vrais atouts. Elle ne cesse de me fixer, elle a une image assez enfantine, et pourtant son ton est assez sérieux. La brune se met à me sourire, et commente enfin.

Elle trouve ça génial ? Je dois avouer que cela me fait plaisir, alors je souris aussi. Je resserre un peu le carnet contre moi même en souriant et fais signe à Noah de venir avec moi.

“C’est vrai ? Viens ! Je vais te montrer !”


Je m’assoie dans l’herbe, et prend la main de la jeune fille pour la guider avec moi toute joyeuse vers le parquet herbeux. Je ne suis pas joyeuse comme un enfant, je suis plus joyeuse comme si j’avais une certaine satisfaction personnelle. Je me pose tranquillement. Et je lui donne mon carnet une fois assise elle aussi.

“Tiens ! Dis moi si tu as des questions !”


Je la regarde alors en souriant. Encore une fois avec un sourire différent. Un sourire franc, un sourire encore plus sincère, et pas pour autant enfantin ou naïf. Puis je regarde alors Noah en train elle même de regarder mon travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Apprendre à connaître l'Autre - Ft. Riley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions pour apprendre à mieux se connaître
» Cecylia Okword [Fini] Il faut apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger.
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Club de Karaté et autre du meme genre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelitas, Poudlard 1850 :: Poudlard :: extérieurs du chateau :: Lac-
Sauter vers: